357 - Urbanisation d’Ampus – POS - PLU

Publié le par demosthene

Il y a un moment que je devais aborder cette question car, à l’occasion de mes rencontres, des idées contradictoires sont émises et méritent de vous être soumises en direct. Puisqu’il faudra trancher ou trouver des compromis, sinon un consensus.

1° Pour certains il ne faut plus construire à Ampus, il ne faut pas donner l’eau aux écarts, donc à ceux qui ne l’ont pas encore, il faut rester « comme nous sommes ». Ceux-là d’ailleurs mettent l’absence d’eau sur le compte des forages réalisés ça et là…

2° Pour d’autres, au contraire il faut faciliter l’accueil de nouvelles populations, construire des HLM, rendre constructibles les terrains qui ne le sont pas encore, empêcher le prix des terrains d’augmenter…

Quelle est la situation aujourd’hui ?

Tout d’abord merci de m’excuser  de rester succinct.

Le plan d’occupation des sols en vigueur depuis 2001 a fixé un potentiel de constructibilité d’environ 1300 équivalent-habitants, raccordables à la station d’épuration de Marchuon (d’ailleurs dimensionnée pour ce potentiel).

En 1999 lors du dernier recensement et de l’élaboration du POS, la commune comptait 707 habitants. Aujourd’hui cette population est estimée à un millier d’habitants. Par rapport à nos prévisions, il y a encore une marge de plus de 300 habitants à accueillir.

Aussi il n’y a aucune raison sérieuse d’augmenter la capacité d’accueil sur Ampus.

Il convient cependant d’être vigilant car maintenant que la municipalité actuelle nous a fait entrer dans la communauté d’agglomération dracénoise (CAD) il faut rappeler que cette communauté a la compétence en matière d’urbanisme.

En clair , sans langue de bois, nous ne sommes plus, administrativement, tout à fait un village, mais plutôt un faubourg de Draguignan: la médiathèque dépend de la CAD, le bureau de tourisme dépend de la CAD, le chemin de l'eau dépaend de la CAD...

Il est intéressant de consulter LE GUIDE PRATIQUE DE L’INTERCOMMUNALITE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR (12 SEPTEMBRE 2006), où l'on trouvera qu'un des critères de regroupement en communauté d'agglomération est la  nature "d'aires urbaines"

S’il est indéniable qu’Ampus fait partie du bassin d’emploi de Draguignan, il me semble particulièrement hasardeux de considérer Ampus comme une aire urbaine !

AMPUS est un village, de surcroît en « zone de montagne » et il devrait le rester dans l’intérêt de la qualité de vie de ses habitants, dont beaucoup ont choisi d'y vivre justement pour cette raison. C’est un engagement que nous prenons avec mon équipe.

C’est même personnellement une de mes motivations profondes, pour me présenter à vos suffrages. Valoriser Ampus et améliorer les conditions de vie de ses habitants tout en restant « village ».

Commenter cet article