288- Coupure de courant du 31 août 2007

Publié le par demosthene

Bonjour.
Ce matin la colère des habitants était palpable sur la place.

Pour votre information, vous voudrez bien trouver ci-après la lettre que j'adresse à l'EDF.

Roger CASANOVA
Maire honoraire d’Ampus
Quartier Surville
83111AMPUS
Tél. 04 94 70 97 28 et 06 12 44 60 35
Casanova.rd@wanadoo.fr
http://ampus-2008-casanova.over-blog.fr

                                Ampus, le 31 août 2007

à Monsieur le Directeur de l’EDF
987 bd Saint-Exupéry
83300 DRAGUIGNAN

Objet : 5 heures de coupure de courant sur Ampus de ce jour,
        de 6 heures du matin à 11 heures



Monsieur le Directeur,

Aujourd’hui encore, à la suite d’un orage banal (ayant eu lieu à 5 heures du matin), le village s’est trouvé sans électricité pendant 5 heures, causant un préjudice considérable aux commerçants et à la population.

Si je prends la plume, c’est que les coupures semblent désormais systématiques, à chaque orage ou presque, voire à l’occasion de pluies sans même un coup de tonnerre.

Ce matin donc les débits de boisons n’ont pu servir de café, l’épicerie n’a pu trancher de jambon, les réfrigérateurs et congélateurs ont cessé de fonctionner, aucune opération informatique n’a pu être conduite (personnelle ou professionnelle), La Poste n’a pu être opérationnelle, les volets roulants bloqués…

Nous pouvons affirmer que les dysfonctionnements de ce type, aussi longs, sont rares dans des pays au climat beaucoup plus rude que le nôtre.

Quand j’étais maire, l’EDF nous avait fait savoir qu’Ampus était en bout de réseau et que les installations devaient être rénovées pour pallier à certaines déficiences. Effectivement de nouveaux transformateurs ont été installés (celui de la Roche Aiguille par exemple) qui devaient faire disparaître la fréquence des coupures.

Or aujourd’hui force est de constater que les coupures intempestives, parfois sans cause sérieuse apparente, sont fréquemment de retour.

Je vous serais obligé d’une part de nous donner une explication sur la situation et de bien vouloir me faire savoir , par courrier ou courriel à votre convenance, si vous comptez remédier durablement à cet état de fait, si c’est possible.

Dans l’attente recevez mes meilleures salutations

Roger Casanova
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article