118-"Sous Casa rien n'a été fait." Sauf

Publié le par demosthene

En vous présentant par avance mes excuses, une nouvelle fois, pour avoir l'air de rabâcher, aujourd’hui, je me suis livré à un toilettage du blog, en particulier pour clarifier les rubriques, appelées CATÉGORIES, que vous trouvez dans la colonne de gauche, sous les albums de photos.

Certains articles devraient figurer dans deux ou plusieurs catégories, mais pour le moment, ils ne peuvent apparaître que sous une seule.

Récapitulation des sujets traités entre le 8 mai 2007 et ce jour 21 juin 2007, sous la rubrique
« Sous Casa rien n’a été fait ». Sauf :

    - l’école (article n°62, du 07 juin et 115 du 20 juin 2007),
    - l’ancienne école (article n°75, 11 juin 2007),
    - le centre ancien (article n°33, du 30 mai),
    - le quartier du Pouvet (article n°35, du 31 mai)
    - le cimetière (article n°65 du 08 juin 2007),
    - la Glione (article 30, du 29 mai),
    - la place de la mairie (article n°39, du 01 juin),
    - le patrimoine (article n°41, du 02 juin, 43, du 03 juin, 52 du 05 juin, 64, du 08 juin, 67 du         08 juin 2007, 85 du 13 juin, 87 du 14 juin 2007 et 96 du 16 juin 2007),
    - la culture et l’animation (articles n°10 du 15 mai, n°31 du 30 mai et n°47, du 03 juin),
    - les finances (article n°6, du 13 mai 2007),
    - l’environnement (article n°4, du 12 mai, n°17, du 22 mai et 28, du 28 mai),
    - les logements sociaux (article n°58),
    - la rue des Lauves (article n°92, du 15 juin 2007).

à suivre

Bonne journée.

NB. au cours de ma campagne, et avant les élections j'éditerai un petit opuscule sur papier, pour que chacun d'entre vous puisse disposer du travail accompli par les équipes qui m'ont accompagnées.

Si
par ce travail je ne puis espérer éradiquer les rumeurs, j'espère cependant apporter la preuve, aux gens de bonne foi, que nous avons beaucoup travaillé et réalisé et qu'il n'y a aucune raison qu'il n'en soit pas de même dans l'avenir, si vous nous faites confiance.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article