31-La culture à Ampus

Publié le par demosthene


Aujourd’hui parlons un peu de culture !

Vous voudrez bien consulter à ce sujet le site du Toupin :

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/?name=2006_08_la_culture_ampu

qui détaille l’action dite « di Fruscia » de 1997 à 2001.

Le thème de la culture vaut la peine d’être développé (mais il le sera) pour vous interpeller, ou peut-être vous mettre l’eau à la bouche et vous inciter à vous engager dans une action culturelle. Je me borne donc aujourd’hui à rappeler les actions conduites sous les "municipalités Casanova".

Si j’ai oublié des noms ou des actions, merci de me le signaler, les corrections seront faites en conséquence.

Remarque préalable, il ne s’agit pas de tirer une quelconque gloriole de ces rappels, mais de rétablir des faits et répondre à ceux qui ont oublié, ce qui ne serait pas grave en soi, s’ils ne se croyaient tenus de faire chorus sur le thème de « Casanova n’a rien fait ».

« Les interprétations sont libres, mais les faits sont sacrés ».

En tout bien tout honneur rappelons donc que les actions culturelles sur Ampus ont commencé en 1972 (donc sous une municipalité Maurice MICHEL), par la création de l’association Musique et traditions méditerranéennes (Fondateurs : Claude Laurent, Roger Blanchard, Dominique Musnier, Jérôme Campanella). Cette association a monté le Festival du Haut Var, dont le succès a été retentissant pendant près de 30 ans. Les interprètes les plus prestigieux s’y sont produits.

Il n’est peut-être pas inutile d’indiquer ici que la population d’Ampus était alors deux fois moins importante qu’aujourd’hui.

C’est de cette époque aussi que date la création du chemin de croix réalisé par Geff Hindry.

Le Club Léo Lagrange, trente ans cette année, a eu de nombreuses activités à caractère culturel : exposés, contes, expositions (l’école, la vigne, le pain…)

Les actions culturelles suivantes se sont déroulées pendant les mandats de Casanova. Avec une large implication des conseillers municipaux, des habitants et du Club Léo Lagrange. Bref exposé:

- Théâtre au pays (voir annonce et programme dans les albums photos), voir sur le Toupin la présentation des spectacles organisés par Eric di Fruscia ;

- Séances régulières de cinéma (même programme qu’à Draguignan) avec le Léo Lagrange. Mais la salle n’étant pas adaptée ça n’a pas duré ;

- Expositions de peintres de renom: Aimé Henry, Frisat, Panone... Avec la collaboration de JP. Chrétien, Nicole et Michel Martin...

- De la musique sur la place: un concert par la "musique de la flotte" (40 musiciens sur la place), du jazz en apérif concert... ;

- Des spectacles de danse par Liliane Favarel;

- Des expositions, par exemple sur la Chine (par l’intermédiaire de Michel Gatimel, conseiller municipal), ou sur les champignons et la truffe (organisée par le musée Barla de Nice). A l’inauguration de cette dernière ont participé de grands chefs de cuisine, dont Alain Ducasse et Bruno de Lorgues.


Notons, au titre de la culture rurale:

- les journées du chien aux Vanades (JM. Gaucher),

- les journées de dressage au plan d’Aby (avec la participation de Robert Del Pia ) ;

- l’organisation régulière du ball-trap, Par Armand Michel, Michel Brun, Jean-Yves Cornille et d’autres, grâce à l'obligeance de JP Ducret ;

- de vraies foires agricoles et artisanales (organisées par Gouillet, JB. Giacopelli, Jean Romana, René Aicard, Gilbert Michel, conseillers municipaux) ;

- La BALADE GOURMANDE (créée par le Dr Chilli, alors conseiller municipal, assisté de Didier GOUILLET, Jacky François et Martine Michel, conseillère municipales et d'autres);

- Ampus s’est vue décerner, plusieurs années, le prix des villages fleuris.


Je compte sur vous pour rectifier, compléter ou critiquer... donc faire avancer notre système.


Cet article sera illustré plus tard.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Pour toute action CULTURELLE, je suis prête aider et à participer.<br /> Par exemple , il ne faudrait plus laisser la soirée "FETE de la MUSIQUE" soirée morte , mais la laisser en priorité aux jeunes pour l'organiser et l'animer. Evidemment il faudrait un BUDGET pour cette manifestation qui connaît un grand succès partout (où on s'en donne les moyens)
Répondre